Frise de Séfirat Omer chez les CE2

La maîtresse des CE2 a expliqué à nos petits la frise de Séfirat Omer car les 49 jours entre Pessah et Chavouot sont comptés. A la fin de la prière du matin, on dit le chiffre du jour et de la semaine ensuite un élève va barrer le jour sur la frise de Séfirat Omer. La frise représente un chemin dessiné sur un panneau. Le chemin commence au deuxième jour de Pessah et se termine à Chavouot. « Mais pourquoi compte-t-on ainsi ? » demandent les élèves. On pourrait simplement dire « il reste 10 jours avant Chavouot » ou « plus qu’une semaine avant Chavouot »… La maîtresse a expliqué aux CE2 que l’on comptait chaque jour après la prière de cette façon car ce n’est pas juste une attente à un point fixe. Nous devons améliorer nos traits de caractère, nos middoth, chaque jour est une mitsva, un mérite.

Chaque jour a son importance et chaque jour compte pour mériter le don de la Torah.

Nos 3 ans préparent Lag Baomer

Le Gan prépare Lag Baomer ! Chez les 3 ans, on leur raconte tout d’abord l’histoire de Rabbi Akiva et de ses élèves et de Rabbi Shimeon. On leur explique que Rabbi Akiva était le maître de 24 000 élèves et qu’il était le grand de sa génération. Le but de la fête est l’importance d’aider et d’être gentil avec l’autre. A l’occasion de la préparation de cette fête, la maîtresse de kodesh leur a donc expliqué l’histoire mais leur a aussi appris des chansons et notamment un passage particulier qui insiste sur l’élément essentiel et emblématique de la Torah : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Nos petits 3 ans vont aussi faire des travaux manuels tels que la création d’un feu en volume et d’un dessin en relief représentant la grotte et l’arbre, symboles de Lag Baomer. Les enfants utiliseront différents éléments : assiette en carton, papier canson, peinture, rouleau de papier toilette… pour mettre en œuvre ces travaux manuels.

Cette fête met l’accent sur le partage et l’aide ainsi nos petits feront des activités où ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes.

HANOUCCA Fête des Lumières

Nos enfants des classes élémentaires ont accueilli les parents avec leurs maîtresses et maîtres à l’occasion de Hanoucca. Chaque professeur de Hol et de Kodesh a présenté un diaporama du travail fait en classe : le déroulement des cours de Kodesh d’une part et le projet de travail pour les cours généraux. Pour les CP, le projet était une chanson sur l’alphabet ; pour les CE1, le Quoi de Neuf ; pour les CE2 un album avec seulement des images et pour finir un journal pédagogique pour les CM1/CM2 avec diverses rubriques travaillées par groupe.
Les enfants de chaque classe ont présenté leur projet de travail. C’était un moment exceptionnel où les parents ont pu voir l’environnement journalier de leur enfant ! L’ambiance était conviviale et parents et enfants étaient contents de partager ce moment !
Un buffet en fin de séance a été dégusté dans la joie et la bonne humeur avec de bons beignets de Hanoucca.
> voir les photos !

HANOUCCA Fête des Lumières (Hanoukiot)

Les enfants de la crèche ont accueilli avec leurs maîtresses les parents en bas au sous-sol de l’école ou dans leur section à l’occasion de Hanoucca ! Les parents ont pu bénéficier avec leur enfant d’un moment exceptionnel à l’occasion de la Fête des Lumières. Ils ont fait des ateliers manuels individuels pour décorer la Hanoukia. C’est un projet innovant qui a beaucoup plu aux enfants mais aussi aux parents !
> voir les photos !

Roch Hodech KISLEV

Jeudi 1er Décembre, l’ensemble des élèves de l’établissement du gan au lycée a célébré Roch Hodech Kislev.
A cette occasion, Mme Bitoun a parlé de Hanoucca qui commence le 24ème jour de Kislev et se termine le 2ème jour de Tevet. Nous allumons les bougies de Hanoucca pour nous connecter au miracle qui eut lieu au temps des Asmonéens, alors qu’une lampe contenant de l’huile pour un jour resta allumée huit jours dans le Saint Temple de Jérusalem. Les élèves ont ensuite regardé une vidéo sur le rabbi.
Durant le kinous du primaire, les enfants ont récité le Halel puis les psoukim. Au kinous du gan, les enfants ont chanté les psoukim en cœur avec Madame Bitoun.
Afin de célébrer ce nouveau mois qui démarre, les enfants ont pu déguster une délicieuse viennoiserie offerte avec bonté par Monsieur Benibgui à toute l’école et ont eu une boisson au repas de midi.
Chaque année, le 24ème jour de Kislev nous sommes dans les mêmes conditions qu’alors. Cette énergie est à nouveau présente pendant huit jours, lorsque nous nous connectons à elle à travers les bougies de Hanoucca, ce qui nous permet de créer d’immenses miracles dans nos vies. Le pouvoir des miracles existe et est à notre disposition pour que nous nous y connections chaque jour de l’année.
Puisse la lumière de Hanoucca éclairer vos foyers.

Les Kaparot

Lundi 10 Octobre, à la veille de Yom Kippour, tous les élèves du gan, primaire et secondaire ont récité la prière pendant que le Rav Ohayon et M. Geribi tournaient en douceur au-dessus de leur tête un coq (pour les garçons) et une poule (pour les filles) pour procéder aux Kaparot.
En effet, avant la fête de Kippour, il est de coutume de racheter son âme en offrant des Kaparot pour chacun des membres de sa famille.
Au travers de cette activité offerte à nos élèves, tous les enfants présents ce jour ont eu l’occasion de s’acquitter de cette Mitsva par le biais de leur école !

Les 4 espèces de Souccot

A la veille de la fête de Souccot, le Rav Joseph Bitoun et Mme, ont souhaité offrir à chacun des enfants de l’établissement un set des 4 espèces pour célébrer la fête de Souccot dans la joie.
Au travers des 4 espèces sont rassemblés les 4 profils spirituels qui constituent le peuple juif.
En les unissant en un seul bouquet, nous symbolisons l’unité du peuple juif.
Le Rabbi de Loubavitch a rappelé l’importance de la réalisation de cette grande Mitsva par chacun d’entre nous. Le Rabbi précise que les jeunes filles suffisamment autonomes et indépendantes (de nos jours très tôt) doivent elles aussi s’acquitter de cette Mitsva au même titre que celle de la Tsedaka ou de l’allumage des bougies de Chabbat et des jours de fêtes.
C’est dans cet objectif que le Rav Joseph Bitoun et Mme offrent à chaque élève, filles et garçons de l’établissement, de la crèche au collège, le set des 4 espèces afin que chacun puisse réaliser sa propre Mitsva mais aussi en faire bénéficier leurs proches.
Et par cela, de la même façon que les 4 espèces symbolisent l’unité, tous les enfants du Gan Mordekhai et de la Crèche Dévorah Léa, leurs parents et leurs proches ainsi que le personnel seront eux aussi tous unis par le biais des 4 espèces.
QUE CETTE MITSVA PUISSE PARTICIPER A HATER LA VENUE DE MACHIAH !
AMEN !
Bonnes fêtes à tous ! Hag Sameah !

Petit cadeau de Tichri

A l’occasion de la nouvelle année, l’établissement a offert à chaque enfant un guide des fêtes de Tichri et un petit présent sucré. Au secondaire, ce sont nos étudiantes en CAP Petite Enfance et nos filles de 3ème qui les ont réalisés, afin de souhaiter une douce et heureuse année 5777 à chacun.

Spectacle de la crèche

Mardi 28 juin, les enfants de la crèche Dévorah-Léa avaient convié les nombreux passagers venus les applaudir à partir en voyage musical autour du monde et des couleurs ! Afin que tous les enfants de la crèche soient présents en cet après-midi, le spectacle a été précédé d’un diaporama retraçant différents moments forts de l’année dans les petites sections. Celui-ci fut également l’occasion de rendre hommage à Lévana, qui nous a quittés bien trop tôt…
Ensuite, différents petits groupes de touristes nous ont présenté des tableaux de leur parcours autour du monde à la découverte des couleurs et des musiques : ainsi, les enfants des grands moyens et des sections des deux ans ont dansé dans leurs jolis costumes, nous faisant voyager de l’Espagne à Tahiti en passant par le Texas et Pékin, sans oublier Israël. En cette année de Hakhel, le spectacle s’est terminé dans un feu d’artifice de couleurs au son de « Am Echad » (« Une nation »), les parents rejoignant leurs enfants bien méritant sur la scène ! Ce fut enfin l’occasion de saluer et de remercier Sarah Perez, que nous espérons tous, comme l’a souligné Mme Bitoun, retrouver prochainement en Israël avec la venue de Machiah !

Spectacle de bat mitsvah

Lundi 20 juin, devant un public uniquement féminin, les collégiennes ont présenté un spectacle de bat mitsvah très émouvant. Les élèves, sous la direction de mesdames Boukaia et Leib, avaient préparé depuis des semaines un spectacle à la manière d’une comédie musicale, mêlant danses, chant et théâtre. Pour les jeunes filles, l’objectif était de montrer à leurs mamans ce qu’elles avaient appris tout au long de l’année en kodesh. Ayant atteint la majorité religieuse, elles prennent désormais sur elles les commandements de la Torah.
Le spectacle comportait également une partie de dvar Torah consacré aux matriarches, Sarah Rivka, Rahel et Léa, ainsi qu’aux mitsvot de la femme (les bougies de Chabat, afrachat hallah, etc.).
Les élèves de seconde ont profité de cet événement pour dire au revoir à leurs camarades et remercier le Gan Mordékhaï pour l’enseignement qu’elles y ont reçues.
Après avoir chanté Honore ton père et ta mère et offert une rose à leur maman, moment particulièrement chargé en émotion, les demoiselles ont reçu des mains de Mme Bitoun un hittat, une rose et le bougeoir quelles avaient confectionné.

> Voir les photos